Vous êtes ici : Accueil > Archives > Le LPJV année après année > 2006 > 09/05/2006 Huit internes de johanna vakié se lancent…
Publié : 7 septembre 2009

09/05/2006 Huit internes de johanna vakié se lancent…

Le centre musical « Mêrê â gâârâ » et l’internat de Nindhia ont signé une convention afin de permettre à 8 élèves internes, dès le 15 mai, de suivre une formation instrumentale et vocale.

Mercredi l’internat du LP Johanna VAKIE représenté par Pierre LUNG (le directeur) et madeleine EURIBOA (la responsable d’internat) et le centre musical « Mêrê â gâârâ » représenté par Némia WAHEO ont signé une convention permettant à 8 élèves motivés de bénéficier d’une formation musicale et cela quel que soit leur niveau. Dès le 15 mai ces élèves, ils pratiqueront à des cours de synthétiseur, de basse, de guitare, de batterie et de chant de façon individuelle et collective. Les objectifs sont de pouvoir permettre un développement culturel et artistique, de développer les collaborations avec l’extérieur, et de rendre ce jeunes capables d’animer certaines manifestations. Tous les lundis de 17h à 18h un bus de 8 places (d’où le nombre restreint d’élèves) transportera le élèves jusqu’au centre musical. Le coût de l’adhésion n’est que de 500F par élèves ce qui couvre juste l’assurance lors des déplacements. Le coût réel est estimé à 250 000F par élèves. C’est la direction de la culture de la province Nord qui a demandé une animation en direction des internats du Nord. Fort de ce soutien, les formateurs du centre musical souhaitent élaborer une grille d’évaluation de ces élèves (assiduité du groupe vis-à-vis du projet (respect), comportement, motivation …). Cette école se veut à la fois d’apprentissage et, in fine, ludique sans pour cela être trop scolaire. Un projet de CD du groupe au studio d’enregistrement du centre musical est également envisagé.


Photo 1 : Projet culturel au LPJV : Signature de la convention pour une formation musicale d’internes entre l’internat de Nindhia (Madeleine EURIBOA, la responsable d’internat à gauche et Pierre LUNG, le directeur à droite) et le centre musical « Mêrê â gâârâ » (Némia WAHEO, le responsable administratif au centre)